FNAUT - La voix des usagers
Faire un don
  • Français
  • English

Nos actualités

Les SERM dont tout le monde parle dans la presse, c'est quoi pour l'Occitanie ?

08 Mar 2024

A Toulouse, les élus sont au pied du mur:

Avant l’hiver , à Toulouse, Le préfet d’Occitanie a invité les acteurs publics de l’agglomération toulousaine pour  initier un projet de Service Express Régional Métropolitain ( SERM) : Le SERM n’est pas un TER , il comprend une armature ferroviaire mais c’est tout un système multimodal associant le ferroviaire, les bus et autocars, le vélo, le covoiturage, l’auto-partage.

Pour lancer un tel projet, il a réuni tous les acteurs concernés par les transports du quotidien sur la grande métropole toulousaine : Région, Métropole, département de Haute-Garonne, Tisséo, les deux communautés d’agglomération ( Muretain et SICOVAL) et celle du grand Montauban, mais aussi les conseils départementaux de l’Ariège , du Gers, du Tarn et du Tarn et Garonne, la SNCF, la direction des routes, Vinci, les parlementaires et trois associations, FNAUT, France Nature Environnement (FNE) et Rallumons l’Etoile.

La démarche proposée par l’Etat est d’amener tous les acteurs à se mettre d’accord sur un projet commun à proposer à la conférence nationale  des SERM en juin 2024. A la clé une participation financière exceptionnelle  de l’Etat qui a annoncé sa volonté de lancer des SERM dans 10 métropoles. Des études intermodales, bien que restées toujours confidentielles, ont déjà défriché le sujet mais le chemin est long et difficile vers une coopération technique et financière. Le président de Toulouse métropole, focalisé sur la troisième ligne de métro, campe sur sa demande de déplafonnement du versement transport, les deux présidents d’agglomérations demandes des actions a court terme.

Le 24 janvier un accord a  pourtant été trouvé entre région, Métropole, Conseil départemental  pour proposer un projet commun dont la teneur n’a pas encore été dévoilée.

L’association AUTATE, membre de la FNAUT Occitanie, sans se désintéresser du transport ferroviaire, défend une vision multimodale et prône en priorité le renforcement de l’extension de la grande banlieue du réseau de bus, notamment les bus à haut niveau de service ( BHNS) pour répondre à un besoin urgent de mobilité pour tous.

La bonne nouvelle est qu’une première brique d’un SERM est déjà engagée avec l’aménagement ferroviaire  au nord de Toulouse, lié à la ligne LGV Bordeaux-Toulouse, qui devrait entrer en service en 2031. a lui seul cet aménagement pèse 900 millions d’euros.

C’est dire toute l’importance de la coopération de l’ensemble des acteurs pour arriver à répondre aux besoins des usagers au quotidien.

Une organisation de la mobilité toujours plus performante

Un véritable enjeu d’avenir pour les grandes agglomérations

 

Contact  Claudine GAMBET ,  Christian PERROT, christian.perrot@outlook.fr   FNAUT OCCITANIE