Cahier de doléances des usagers des transports urbains (Jean-Louis La Rosa)

Ce cahier de doléances des usagers des transports collectifs urbains concerne les agglomérations dont les dimensions exigent d’autres moyens de se déplacer que la marche. Il énonce et explicite diverses dispositions dont la mise en œuvre vise un objectif de qualité de service correspondant aux attentes réelles des usagers, réguliers ou occasionnels.

Il s’adresse à la fois aux Autorités organisatrices (AO) et aux exploitants.

Il n’examine pas la répartition actuelle des compétences des autorités organisatrices entre elles (communautés de communes, syndicats intercommunaux ou mixtes, départements, régions), et entre elles et leurs opérateurs. Toutefois, il ne s’interdit pas de contester l’existant en la matière lorsqu’il est source de difficultés pour l’usager.

Des progrès indéniables ont été réalisés dans l’organisation des transports urbains depuis une trentaine d’années, mais beaucoup reste à faire, de la part des opérateurs et des collectivités territoriales comme de l’Etat, pour mieux répondre aux attentes pressantes de la population, qu’il s’agisse des infrastructures de transports ou de leur exploitation. Il faut aujourd’hui voir grand car les enjeux se sont diversifiés et amplifiés :

  • le droit au transport est devenu indispensable à bien des habitants des zones urbanisées car les distances à parcourir entre domicile et lieu de travail ou d’étude se sont allongées, les conditions de circulation se sont dégradées et les coûts d’utilisation de la voiture ont sensiblement augmenté ;
  • l’omniprésence de l’automobile pèse lourdement sur le cadre de vie et la santé des citadins (pollution de l’air, bruit, consommation d’espace) ;
  • le développement des transports collectifs permet de structurer l’urbanisation périphérique diffuse (entre 1990 et 1999, la croissance démographique était la plus fortedans les communes situées à 15 km du centre d’une aire urbaine ; depuis 1999, le pic de croissance est observé à 25 km des centres) ;
  • enfin une plus large utilisation des transports publics au détriment de la voiture est indispensable pour économiser le pétrole (la facture énergétique de la France a augmenté de 9 milliards d’euros en 2005) et réduire les émissions de gaz à effet de serre (d’un facteur 4 d’ici 2050 selon le Plan Climat).

Ce cahier de doléances propose donc des objectifs ambitieux mais incontournables. La période actuelle est favorable à sa mise en œuvre systématique : l’augmentation durable du prix des carburants routiers incite l’automobiliste à se reporter sur le transport collectif, il ne faut pas le décevoir.

 

- Télécharger l'étude

Conseil juridique

Le service médiation de la FNAUT vous assiste pour résoudre vos litiges avec un transporteur.

 

FNAUT-infos

Le bulletin mensuel sur l'actualité des transports et de l'environnement.

 

Dans votre région

Rejoignez l'association membre de la FNAUT proche de votre domicile et de vos préoccupations.

Vous êtes ici : Home Actualité Etudes et débats Cahier de doléances des usagers des transports urbains (Jean-Louis La Rosa)