Transports et climat : sortir du bricolage

Propositions de la FNAUT pour une nouvelle politique de l’Etat.

La Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports est à la fois une association de consommateurs et une association de défense de l’environnement. A ces deux titres, elle se préoccupe du cadre de vie et de la santé publique, des déséquilibres de l’aménagement du territoire, de la dépendance pétrolière et de la facture correspondante (près de 50 milliards d’euros par an), de l’impact des transports sur l’évolution climatique, enfin de l’endettement de notre pays qui doit inciter en particulier à des choix plus rationnels en matière d’infrastructures de transport.

La FNAUT présente ses propositions en trois étapes, par ordre de difficulté technique et/ou politique croissante : il n’existe pas de mesure miracle, c’est une panoplie de mesures cohérentes qu’il s’agit de mettre en œuvre simultanément et qu’il est difficile de hiérarchiser car elles sont de natures différentes et complémentaires. Ce texte est complété par quelques réflexions sur les évolutions souhaitables en matière de gouvernance, et par une liste de quelques mesures efficaces et pédagogiques pouvant être décidées rapidement par l’Etat.

Efficacité énergétique

Il s’agit d’économiser l’énergie sans chercher à modifier la répartition modale des trafics ou à maîtriser la croissance de la mobilité. C’est le plus facile politiquement. Certaines mesures proposées peuvent avoir des effets notables à court terme, mais elles ne sont cependant pas à la hauteur des enjeux. Il faut aller plus loin.

Transferts modaux

Le créneau technique, économique et écologique de chaque mode de transport étant bien identifié (il n’y a pas de mode pervers en soi, chacun a son utilité), on cherche à provoquer des transferts de trafics des modes « vicieux » (l’automobile pour les déplacements répétitifs de proximité, l’avion sur la courte distance, le camion sur la longue distance) vers les modes « vertueux » (la marche et le vélo pour les déplacements à courte distance ; les transports collectifs urbains, routiers et ferroviaires ; le rail, la voie d’eau et le transport combiné pour le fret). Les effets attendus sont massifs à moyen terme.

Maîtrise de la mobilité

On cherche à réduire les besoins de mobilité (mobilité contrainte des personnes, transports de fret) en jouant sur l’aménagement du territoire et les pratiques industrielles. C’est la piste la plus difficile à faire accepter et à mettre en œuvre, les effets attendus sont à plus long terme.

 

- Télécharger l'étude

Conseil juridique

Le service médiation de la FNAUT vous assiste pour résoudre vos litiges avec un transporteur.

 

FNAUT-infos

Le bulletin mensuel sur l'actualité des transports et de l'environnement.

 

Dans votre région

Rejoignez l'association membre de la FNAUT proche de votre domicile et de vos préoccupations.

Vous êtes ici : Home Actualité Etudes et débats Transports et climat : sortir du bricolage