Renouvellement du matériel Corail

L’importante série de voitures Corail, dont les premières mises en service ont eu lieu en 1975, a permis de renouveler de façon importante le matériel utilisé pour les dessertes « grandes lignes », avant même la mise en service des TGV.

Le présent document constitue un recueil justifié des attentes de la clientèle concernant le renouvellement de ce matériel qui devra à l’avenir continuer d’assurer nombre de dessertes « grandes lignes », en complément de celles assurées par les TGV.

La longévité importante des matériels ferroviaires constitue un avantage économique mais aussi un inconvénient commercial. Une erreur stratégique consisterait à spécifier un matériel « au plus juste » aujourd’hui, ce qui conduirait à une économie d’investissement à court terme, mais pénaliserait fortement le bilan d’exploitation sur la durée de vie du matériel.

Nombre de fonctionnalités demandées relèvent d’un besoin évident d’amélioration de qualité et de services à bord qui ne sont pas, dans bien des cas, à l’origine de surcoûts importants. Cette évolution est d’ailleurs « naturelle » compte-tenu de l’amélioration constante de la concurrence. On peut citer comme exemples le GPS dans les voitures, les panneaux d’information sur les autoroutes, la vidéo dans les avions, y compris sur les vols « low cost ».

On comprend par ailleurs facilement que les durées de voyages pouvant être plus élevées en trains Corail qu’en TGV, il est encore plus important, en contre partie, que confort et services à bord soient de niveau élevé : le temps consacré au voyage, ressenti comme « perdu », est valorisé et constitue un avantage propre du mode ferroviaire par rapport à l’automobile ou l’autocar.

Un exemple récent de succès d’une telle politique qui, en dehors de la vitesse, consiste à « tirer la qualité par le haut » est donné avec les TER pour lesquels les régions, contrairement aux pratiques antérieures, ont spécifié la climatisation malgré des durées de trajets relativement courtes. Non équipés, les TER récents seraient déjà frappés d’obsolescence car de plus en plus de bus urbains sont aujourd’hui climatisés malgré des trajets encore plus courts qu’en TER. D’autre part, n’évoque-t-on pas dès à présent la possibilité d’accès à internet dans ces trains ?

Ce renouvellement constitue un enjeu fort pour l’avenir des dessertes ferroviaire nationales.

Ainsi, le matériel Corail renouvelé doit pouvoir véhiculer une nouvelle image du transport ferroviaire, complémentaire à celles du TGV et du TER, en tentant de donner un certain plaisir au voyage, à la manière des efforts fournis par l’industrie automobile. Le voyage par le mode ferroviaire doit être considéré et vécu comme un moment de détente, de confort, de calme, tout en pouvant être mis à profit pour une occupation ludique ou professionnelle.

 

- Télécharger l'étude

Conseil juridique

Le service médiation de la FNAUT vous assiste pour résoudre vos litiges avec un transporteur.

 

FNAUT-infos

Le bulletin mensuel sur l'actualité des transports et de l'environnement.

 

Dans votre région

Rejoignez l'association membre de la FNAUT proche de votre domicile et de vos préoccupations.

Vous êtes ici : Home Actualité Etudes et débats Renouvellement du matériel Corail