Les gares périurbaines

colloqueActes du colloque du 29 septembre 2009 - Gares périurbaines : points d’appui du développement urbain durable et du réseau ferré

La Fédération nationale des agences d’urbanisme (FNAU), la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (FNAUT) et le Groupement des autorités responsables de transport (GART), ont réuni ce mardi 29 septembre plus de 200 personnes dans l’hémicycle du conseil régional d’Ile-de-France autour d’un colloque sur « Les gares périurbaines points d’appui du développement urbain durable et du réseau ferré ».

Cette rencontre avait pour but de mettre le projecteur sur l’importance des enjeux de mobilité dans les territoires périurbains, sur l’aspect essentiel d’une meilleure articulation entre les politiques de transport et d’urbanisme, et sur le rôle essentiel à jouer en la matière par les étoiles ferroviaires et les gares sur ces territoires. Cette journée a abouti à une déclaration commune des parties prenantes.

Ces gares de la vie quotidienne doivent, selon les parties prenantes, permettre de structurer l’urbanisation dans le périurbain, en offrant aux habitants la possibilité de se loger à proximité des gares et d’y accéder sans difficulté, autrement qu’en voiture, c’est-à-dire à pied, à vélo, par autocar, en covoiturage…, pour accéder aux TER.

Introduite par Mireille FERRI, vice-présidente du conseil régional d’Ile-de-France en charge du territoire, Louis Nègre, premier vice-président du GART, et Jean Sivardière, président de la FNAUT, la rencontre a permis de mettre en avant de nombreux exemples emblématiques, tant nationaux (cas de Toulouse, Lille, Amiens, Rennes, Nancy, Tours, Saint Etienne-projet Bahn Ville II, Région Rhône-Alpes) qu’internationaux (Karlsruhe, Naples et Bologne).

Les participants ont pu apprécier la présentation du Rapport Keller par Monsieur Christian Oudin - administrateur du Sénat et corédacteur de ce travail - , et les témoignages de Jean Pierre Farandou, directeur général délégué de SNCF Proximités et Jean Louis Rohou, secrétaire général de RFF.

Cette journée a abouti à une déclaration commune des parties prenantes représentées par André Rossinot, président de la FNAU, Jean Sivardière, président de la FNAUT, et Bernard Soulage, vice-président du GART. Ceux-ci ont notamment rappelé tout l’intérêt de fixer les engagements de chacun des acteurs (à commencer par la commune et / ou l’intercommunalité siège de la gare et la région, autorité organisatrice des transports régionaux) en développant les contrats de gares relatifs aux politiques d’urbanisme et de transport.

Au cœur de la déclaration commune, quatre défis communs ont été rappelés :

  • l’inscription systématique de la desserte ferroviaire des zones périurbaines dans les documents d’urbanisme, de densification de l’habitat et des activités autour des gares ;
  • l’amélioration des conditions de l’efficacité de l’exploitation des gares ;
  • la mise en place d’un modèle transparent de gouvernance des gares ;
  • l’assurance quant aux conditions de financement du développement et de la rénovation du réseau ferroviaire.

 

- Télécharger les actes

- Documents annexes sur le site du GART

Conseil juridique

Le service médiation de la FNAUT vous assiste pour résoudre vos litiges avec un transporteur.

 

FNAUT-infos

Le bulletin mensuel sur l'actualité des transports et de l'environnement.

 

Dans votre région

Rejoignez l'association membre de la FNAUT proche de votre domicile et de vos préoccupations.

Vous êtes ici : Home Actualité Etudes et débats Les gares périurbaines